Bien-être Sérenité

QUELQUES REMÈDES CONTRE LE STRESS

16 octobre 2017

Crédit photo : mon amie “Anne-Sophie Emotion” sur FB, page dédiée à la Logique Émotionnelle

Le stress est un mécanisme vital sans lequel aucune espèce n’aurait survécu. Il a donc son utilité en cas de réel danger afin de protéger notre survie. Mais dans nos sociétés modernes, le rythme professionnel, les exigences sociales, les transports, le manque de confiance en soi et autres raisons qui ne concernent pas directement notre survie déclenchent le circuit du stress. Le stress devient alors chronique et occasionne tout un tas de désagréments aussi bien physiques (intestin irritable, psoriasis et autres éruption cutanée, douleurs articulaires ou musculaires etc.) que psychologiques (tristesse, angoisse, tétanie, dévalorisation etc.) qui peuvent altérer notre qualité de vie. Sachez qu’une courte mais intense période de stress cause plus de dommage à notre corps que plusieurs années de mal bouffe.

Dans ma vie, j’ai due apprendre à apprivoiser le stress :  j’ai longtemps vécu avec très peu de moyens financiers, j’ai eu une vie hyperactive entre la fac de Droit, les 3 conservatoires où j’étudiais, les petits boulots les vacances et les week-ends, les concerts le soir ; et en plus de ça je me mettais une pression énorme ayant un profil plutot perfectionniste avec une basse estime de moi. J’ai eu une vie qui peut s’apparenter à une vie “stressante”. Mais je n’en ai jamais ressenti les méfaits jusqu’au jour où je prends Roaccutane et que j’enchaine une période de travail tres intense : je commence à travailler dans une entreprise américaine en pleine vente et en sous effectif alors qu’au meme moment je me prépare aux examens pour rentrer dans une des 3 premières écoles de commerce françaises. J’ai travaillé en poussant mes limites et ce, sans écouter les avertissements de mon compagnon, que c’est mon corps qui a fini par tirer la sonnette d’alarme puisqu’il m’a brutalement lâché en basculant dans l’insomnie sévère et totale (période qui a duré 1 an et demi). Le fameux “burn-out” je l’ai vécu à 24 ans…

Première touchée par le stress, je n’aurais jamais imaginé qu’il puisse avoir des graves conséquences sur mon organisme que je pensais invulnérable à mon âge. Ayant tiré une bonne leçon de cette expérience, j’ai réorganisé ma vie et je continue de faire un travail sur moi pour éviter le stress inutile et délétère. En passant par des simples remèdes minutes à un travail intérieur, je vous transmets des techniques simples pour mieux le gérer au quotidien.

Crédit photo : Monica Galentino

LES TECHNIQUES PONCTUELLES QUI AIDENT A L’INSTANT ‘T’ (GESTION DU STRESS A COURT TERME)

L’émotion principale liée au stress est la peur. Dans notre cerveau, il y a une glande qui régit la peur c’est l’Amygdale. C’est elle qui envoie un message à nos glandes surrénales qui vont déclencher la production de cortisol “l’hormone du stress”. Ce stress vise à nous faire adopter 3 comportements face à un danger : l’attaque, la fuite ou l’inhibition. Or, dans le cas du stress chronique, la production est trop sollicitée et finit par endommager notre corps. Le stress est connu pour favoriser le vieillissement prématuré et l’apparition de maladies.

FAIRE UNE ACTIVITÉ RELAXANTE

La relaxation et le lâcher prise favorise la baisse du cortisol et le retour à un rythme cardiaque au repos. Une étude de Barbara L. Fredrickson and Robert W. Levenson a démontré que regarder un film divertissant et plaisant (source d’émotion positive) permet une meilleure récupération cardiaque face au stress contrairement à un film triste (source d’émotion négative) ou neutre. Les émotions positives ont un effet réparateur et les émotions négatives un effet aggravateur du stress. Logique, n’est-ce pas ?

Si vous avez une baignoire, je ne peux que vous recommander de prendre un bain chaud.  L’eau chaude, à laquelle on peut rajouter du sel d’epsom (riche en magnésium) ou des huiles essentielles apaisantes, est efficace pour lâcher prise et relâcher toutes les tensions musculaires. Pourquoi ne pas profiter du moment pour justement regarder un film joyeux ou lire un roman qui vous plait.

S’AIDER DES PLANTES ET DES HUILES ESSENTIELLES

Coté aromathérapie, en diffusion ou en massage sur le plexus solaire, les huiles essentielles de Lavande, de Camomille, de Basilic sacré, de Petit grain bigarade, d’Ylang-ylang, de Marjolaine et d’Orange douce, de Mandarine sont reconnues pour leurs effets sur le stress et les tensions nerveuses. Si vous n’avez pas de diffuseur, vous pouvez également faire des inhalations en versant vos HE dans une bassine d’eau chaude au-dessus de laquelle vous y positionnerez votre tête couverte d’une serviette.

Côté phytothérapie, il y a la Rhodiola Rosea, plante adaptogène qui permet au corps de s’adapter aux situations de stress. Les études démontrent son action significative sur la baisse du taux de cortisol dans le sang. Vous trouverez généralement cette plante sous forme d’extrait standardisé en rosavines et en salidrosides mais je préfere personnellement les formes pures en “Totum”. En effet, isoler les meilleurs principes actifs d’une plante n’aura jamais les même bienfaits que prendre la plante brute dans sa totalité. La nature est merveilleusement bien faite : ces principes actifs agissent en synergie et en équilibre avec d’autres éléments, il ne faut pas la transformer.

LA COHÉRENCE CARDIAQUE (EXERCICE DE RESPIRATION)

Des études prouvent que la cohérence cardiaque est un exercice de respiration qui fait baisser votre taux de cortisol, stabilise votre fréquence cardiaque et augmente les ondes alpha du cerveau (représentatif de calme et d’attention). On procède de la manière suivante : debout ou assis en décroisant les jambes, on se tient droit et on inspire par le nez pendant 5 secondes, puis on expire par la bouche pendant 5 secondes. Essayez de respirer par le ventre et non en gonflant le torse et les épaules. 3 minutes suffit pour en tirer les bénéfices. A répéter autant de fois que l’on en a besoin. 3 fois par jour serait l’idéal.

RELÂCHER LES TENSIONS PHYSIQUES PAR UN PETIT EXERCICE MINUTE (SOPHROLOGIE)

  1. Debout, allongé ou assis, je joins les mains,
  2. Je prends une grande inspiration tout en montant mes mains jointes en face de moi
  3. Je retiens ma respiration pendant 5 secondes et je contracte toutes les parties possibles de mon corps (poings, fessiers, bras, pieds…)
  4. Je souffle et je relâche tout

Vous pouvez également le faire par étape, en contractant et en relachant une partie du corps à la fois.

Crédit photo : Sergey Shmidt

LES EXERCICES RÉGULIERS QUI AIDENT AU QUOTIDIEN (GESTION DU STRESS SUR LE LONG TERME)

LES EXERCICES REDUISANT LES STIMULATIONS EXTERNES

LIMITER LES EXCITANTS

Ingérer régulièrement de la caféine provoque des pics de cortisol. Tout le monde sait que l’on trouve la caféine dans le café mais il ne faut pas oublier les sodas, le thé et même le chocolat.

En parlant de stress caché, je mets en garde contre Journaux Télévisés ou chaines d’infos type BFM TV car elles nous polluent d’informations négatives au quotidien qui augmentent sans nous en rendre compte notre niveau de stress.

FAIRE DE L’EXERCICE PHYSIQUE

Faire de l’exercice provoque la libération de plusieurs endorphines dans le cerveau comme la sérotonine connue sous le nom de “hormone du bonheur” et la dopamine “hormone du plaisir”. En plus c’est un formidable moyen d’extérioriser toutes les tensions emmagasinées. Alors n’attendez plus pour vous investir dans une activité physique régulière, quelle qu’elle soit : natation, danse, yoga, course à pied… !

Attention toutefois aux exercices très cardio à répétition dans la meme semaine (je pense aux cours de fitness très intenses) qui peuvent provoquer le syndrôme du surentrainement, car le corps risque d’épuiser ses reserves d’énergie. Il faut donc s’assurer d’avoir des temps de repos car l’excès a pour conséquence une augmentation du taux de cortisol.

RÉAMÉNAGER SA VIE POUR UNE VIE PLUS SEREINE

Réorganiser sa vie pour avoir une vie moins stressante, c’est si évident qu’on finit par oublier de le faire. S’assurer que l’on dédie des créneaux aux loisirs dans son agenda est la 1ère chose. D’autre part, on constate parfois que le travail professionnel prend une part trop importante dans la vie ce qui pourrait nuire à l’équilibre émotionnel. S’en rendre compte est une chose, entreprendre une action pour y pallier est l’étape suivante. Ça a été mon cas lorsque j’ai renoncé, pas sans difficultés, à poursuivre une carrière “prestigieuse” en Droit, après avoir réalisé que je courrais après la “réussite sociale et professionnelle” au détriment de la vraie réussite, celle de ma vie, celle du bonheur, celle de l’épanouissement, celle de la santé, celle de l’évolution spirituelle.

LES EXERCICES REDUISANT LES STIMULATIONS INTERNES

JE DEVIENS OBSERVATEUR DE MON MENTAL ET DE MES ÉMOTIONS

Comme dit plus haut, la peur est l’émotion à l’origine du stress. La peur est une réaction du mental. Le mental c’est l’ego, une association de la pensée et de l’émotion. Plus on s’identifie a ce mental, plus on alimente ce mental, plus on alimente nos peurs et nos croyances et plus grande sera la charge émotionnelle.

Un exercice simple qui vise à se détacher de son mental consiste à observer sans jugements vos pensées et vos émotions. Se poser la question : Qu’est-ce qui se passe en moi à cet instant ? Qu’est-ce que mon mental rumine ? Quelles sont les sensations physiques reliées à l’émotion qui se passe actuellement en moi? Le simple fait de se placer en témoin de sa propre pensée et de ses émotions révèle votre essence profonde et vous permet de capter les hautes fréquences vibratoires. Etre témoin ne signifie pas ne pas avoir de pensées ou d’émotions, cela permet de ne pas être possédé par elles, car vous n’êtes plus le mental, vous êtes l’observateur.

JE ME TOURNE VERS L’INSTANT PRÉSENT

Se focaliser sur le moment présent est un bon exercice également pour se détacher de notre mental et arrêter la radio sans fin de la pensée. L’exercice consiste à accorder toute notre attention à ce que nous faisons. Le but n’est plus la finalité mais c’est le moyen d’arriver à ce but qui devient la fin en soi. Par exemple, vous pouvez dans les gestes du quotidien porter attention à ce que vous faites de la manière suivante : Quand je mange, qu’elles sont les sensations gustatives, les textures que je ressens dans ma bouche ? Quelles emotions je ressens dans mon corps ?

Vous pouvez également simplement vous consacrez à la marche en pleine conscience : on se focalise sur les sensations physiques de la marche, sur l’air qui entre et sort de vos poumons, sur les bruits qui vous entourent. Autant vous dire qu’il est préférable de le faire dans la nature. Résultat, vous activez une partie du cerveau, le cortex préfrontal gauche, qui régit les émotions positives. Plus cette région du cerveau est en activité plus le taux de cortisol dans le sang est bas.

Dans les deux cas, vous faites ce que l’on appelle de la méditation. Si vous vous y prenez bien, vous devez sentir une sensation de présence et de sérénité en vous.

J’APPRENDS À AVOIR CONFIANCE EN MOI

Nos sociétés fabriquent des individus persuadés qu’ils ne survivront que si leur valeur est supérieure à celle des autres. La premiere étape consiste donc à arrêter de jouer le jeu de la société et de cesser de se comparer aux autres. Notre valeur ne se mesure pas à celle des autres car rappelons nous que nous n’avons eu ni la même éducation, ni les mêmes chances qu’un autre individu. Une personne “meilleure” que vous dans tel domaine, ne l’aurait peut-être pas été si elle avait grandi avec les mêmes chances et dans les mêmes conditions que vous.  Il faut être fier de ce que l’on a parcouru au regard d’où l’on vient, et non au regard des autres.

N’oublions pas également que derrière chaque personne se cache aussi des doutes, des craintes, des faiblesses que chacun tente de dissimuler et ce, même pour les plus sûrs d’entre nous. J’ai été parfois surprise de découvrir sur le tard que mêmes les personnes que j’admirais le plus pouvait avoir autant de complexes que moi. Vous n’êtes donc pas seul.

Lorsque je me suis lancée dans la rédaction d’un blog, je me suis dit que je n’arriverai à rien puisque j’ai toujours eu de grosses difficultés avec la langue française. En effet, j’ai été élevée par des parents cambodgiens et la lecture n’est pas vraiment dans la culture, donc ça n’a pas aidé. A l’école, j’étais une jeune fille vivante et curieuse qui posait tout le temps des questions ce qui a été possible avant que je n’intègre la classe européenne, rempli d’élites et d’enfants de bonne famille. Je me souviens avoir été moquée a l’école pour avoir demandé la signification du mot “gueux” et pour avoir prononcé le x du mot “flux”. Ça m’a beaucoup complexé et j’ai fini par arrêter de poser des questions, ce qui parfois me demandait de suivre un cours sans le comprendre. J’accumulais ainsi du retard. Pourtant aucune question n’est stupide, car aucune personne ne nait avec le meme savoir ! La solution n’est pas de se renfermer mais de sortir de sa zone de confort en faisant un pas l’un après l’autre : en vous retournant vous serez fiers d’arriver là où vous êtes, surtout en notant d’où vous êtes partis. Ainsi, en me lançant dans ce site, j’ai trouvé à la fois une alternative pour faire passer mes messages et pour progresser en français.

Voici quelques petits exemples drôles et rassurants à connaître pour booster sa confiance :

  • Walt Disney a été renvoyé d’un poste de rédacteur pour manque d’imagination, la société d’animation qu’il a créé a fait faillite, il a été rejeté bon nombre de fois avant de finalement recevoir le financement pour créer Disney World.
  • Albert Einstein a eu un retard de développement du langage, ne brillais pas à l’école, a quitté le lycée avant le bac et a été refusé à Polytechnique avant d’avoir élaboré les plus grandes théories scientifiques.
  • Harrison Ford a passé beaucoup de casting sans résultats, accepta des petites apparitions pour 150 $ la semaine pour finalement être viré pour manque de charisme, il n’est même pas crédité au générique pour son 1er rôle sur grand écran, ses revenus sont tellement modestes qu’il finit par renoncer à sa vie d’acteur pour devenir charpentier… jusqu’au jour où il réalise des travaux chez George Lucas qui lança sa carrière.
  • Winston Churchill avait des gros problèmes d’élocution, il n’avait pas de bons résultats à l’école, il échoua 2x au concours de la Royal Military College…avant de devenir 1er ministre et figure emblématique de la 2nde Guerre Mondiale.
  • JK. Rowling vivait en situation de précarité avec un enfant à charge. Divorcée et déprimée elle écrivait des romans qui n’ont connu aucun succès… jusqu’à la saga d’Harry Potter.

Et il y en a beaucoup d’autres !

Une étude vient prouver qu’à l’aide de simples “postures de puissance“, on permet au corps d’augmenter le taux de testostérone, hormone qui joue un role important dans notre état de bien être. Lorsque le taux de testostérone est bas vous êtes proie a la nervosité et a la soumission, et donc au stress. De plus, la testostérone a un effet d’inhibition sur le taux de cortisol.

La bonne nouvelle c’est que l’on peut rapidement augmenter son taux de testostérone et diminuer son taux de cortisol en prenant par exemple la posture de “superman”: debout pied écartés largeur des épaules, posez vos poings fermés sur les hanches et regardez droit devant vous; ou bien lorsque vous marchez, tenez vous droit, la tête haute comme si rien ne pouvait vous arrêter.

*****

Et vous, comment faites-vous face au stress quotidien? Y arrivez-vous ? Quelles sont vos techniques ?


Vous pouvez également consulter cet article sur le site internet du Chou Brave 1er magazine de l’alimentation vivante et de l’abondance en France.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply